Le blog du Trepir Male !

Le blog du Trepir Male !

01/10/2009 - Les vieux souvenirs...

Vache de...




Il est des jeux auxquels il vaut mieux ne pas s'essayer.

Il en est ainsi de ces bons vieux souvenirs, ceux que l'on aimerait garder pour soit tout en les partageant, et surtout sans les émousser.

Synopsis:


Grande surface du coin. Rayon fromages... Rayon maudit des gastronomes de tous poils. Personnellement, je préfère la laitière du marché... Sous tous rapports...

Pleine lumière, premier plan: Boite de "Vache qui rit"
Flash souvenir... Les petits goûters où, contrairement à nos marmots élevés au Nutella, nous goûtions à ces petits plaisirs simples que sont la barre de chocolat, la pâte de fruit... On n'avait pas vraiment le choix non plus...

Manifestement, c'est le souvenir qui tue: J'achète !

Retour domicile. Quelques jours plus tard...
Evidemment à la première occasion, on craque...
On se met à chercher le petit fil blanc, celui qui consciencieusement tiré permet l'ouverture de la boite.
Il doit bien y avoir quelque jouissance particulière à cette manœuvre pour une telle pratique. Depuis un certain Freud, certains psy vont bien y trouver quelque désir de dépucelage ou relation incestueuse avec la mère. Tous pareils... Sont tous à fuir...
Moi, personnellement, j'y vois comme l'ouverture d'une caverne d'Ali Baba... Sans les voleurs...
Seulement, là, pas de fil... Une languette "Tirer ici" et un film transparent pas même capable de séparer en deux la merveilleuse boîte...
Déception !

Bon, finalement, les portions magiques sont bien là.
Mais, leur forme aussi à changée... Plus larges, moins hautes, elles subdivisent désormais la boite en 6 et non en douze... C'est plus pareil...
Déjà, à l'époque -- L'époque de quand c'est que j'étais petit-- d'autres Fromagers utilisaient cette même disposition. Tout un univers...
Mais la "Vache qui rit"... Non !
Déception !

Finalement, comme il faut bien en finir: Ouverture par la petite languette rouge. Elle au moins, elle est toujours là...
Et... Et dégustation...
...
Déception !

Consistance, saveur... Plus çà...
Déception !


Affligeante anecdote...Sans doute, mais au delà de ce simple récit, reste pour moi une question essentielle. Qui a vraiment changé ? Le produit ou le bonhomme ? Quelle est la part de rêve ? Que vaut le souvenir ?




Si l'envie vous prend de partager, une rubrique est ouverte dans le forum...






30/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres